Alcool et perte de poids : conciliables ?

musculation et alcoolAlcool et prise de poids sont-ils toujours liés ?

Boire de l’alcool va-t-il m’empêcher de perdre du poids ?

Faut-il absolument proscrire l’alcool pendant un régime ?

La question de l’alcool et du régime revient régulièrement…

Que l’on souhaite perdre du poids ou faire une prise de masse sèche, peut-on consommer de l’alcool tout en obtenant des résultats satisfaisants ?

Quels sont les effets de l’alcool sur la perte de poids ?

On va répondre ensemble à cette question récurrente 😉

Mais d’abord, commençons par le début :

Quels sont les effets de l’alcool sur notre organisme ?

Lorsqu’on consomme de l’alcool, il passe dans le sang.

Plus ou moins vite selon les individus.

Une petite partie passe directement via les muqueuses buccales et de l’œsophage.

Environ un quart passe dans le sang via l’estomac, le reste via les intestins.

En parallèle, l’alcool est principalement éliminé par le foie (90%), via plusieurs enzymes.

Les 10% restants sont éliminés par les poumons, la peau ou encore les reins.

Dans le même temps, l’alcool agit sur de nombreuses parties de notre organisme :

  • La perception
  • L’attention
  • La capacité de réaction
  • L’équilibre
  • La mémoire
  • Etc…

L’alcool agit également sur les émotions et le comportement.

Ainsi que sur des fonctions physiologiques élémentaires comme la respiration ou même la régulation de la température corporelle.

Une fois dans le sang, l’alcool va également être acheminé jusqu’au cerveau dont il va aussi influer le fonctionnement :

  • Baisse de l’acuité visuelle
  • Baisse du champ de vision (effet « tunnel »)
  • Baisse de l’attention
  • Baisse de la concentration
  • Trouble de la mémoire

Cette liste n’étant bien évidemment pas exhaustive 😉

Bon, ça c’était un petit récapitulatif des effets de l’alcool sur le corps de manière générale…

maigrir alcool

Et les muscles dans tout ça ?

La consommation d’alcool va aussi avoir un impact négatif sur la croissance musculaire.

Déjà parce que quand on a la gueule de bois, on va avoir des entraînements beaucoup moins efficaces.

Mais également parce que l’alcool va altérer la synthèse protéique.

Et ce de différentes manières :

• Premièrement, l’alcool déshydrate.

Vous allez donc vous retrouver avec des cellules musculaires contenant moins d’eau.

Et comme vous vous en doutez, les muscles mieux hydratés (ou même sur-hydratés via de la créatine par exemple) génèrent un milieu plus anabolique (c’est-à-dire plus propice à la croissance musculaire).

Donc, avec des cellules moins bien hydratées, il est plus difficile de gagner de la masse musculaire.

• Deuxièmement, l’alcool va également bloquer l’absorption de certains nutriments importants pour la contraction et la croissance musculaire :

  • Le calcium
  • Le fer
  • Le phosphore
  • Le magnésium
  • Le potassium

• Et troisièmement, l’alcool va avoir tendance à abaisser votre niveau de testostérone.

Bien évidemment, les effets vont varier d’un individu à l’autre.

alcool et graisse

Plusieurs études (dont celle-ci) ont démontré que consommer de l’alcool après un entrainement altérait de manière significative les niveaux de testostérone, et donc la croissance musculaire.

La baisse du taux de testostérone variant d’une étude à l’autre, on n’a pas à l’heure actuelle de modèle à proprement parler, la question est encore à trancher.

Alors, évidemment, vous pouvez boire quelques verres ce temps en temps.

Veillez juste à ne pas consommer trop d’alcool les jours d’entrainement, sous peine de saper votre progression 😉

Et la perte de poids ?

L’alcool est ce qu’on appelle des calories « vides » : il ne contient aucun nutriment.

Mais il possède tout de même 7 calories par gramme.

Un shot de vodka ou un verre de vin c’est quasiment 100 calories !

Autant vous dire qu’on va rapidement exploser son compteur journalier.

alcool et perte de poidsMais ça ne s’arrête pas là…

L’alcool va également ralentir votre métabolisme en influant sur le cycle de Krebs.

Quand le cycle de Krebs ne fonctionne plus de manière optimal, la graisse ne peut plus être brûlée.

Pour faire simple : le corps est tellement occupé à digérer et métaboliser l’alcool que le brûlage des graisses est simplement stoppé.

L’alcool en lui-même ne peut pas être stocké en graisse, mais il va bloquer l’oxydation des graisses.

Ce qui au final accélère le stockage des graisses alimentaires en graisses corporelles.

Donc pour résumer, les calories de l’alcool en elles-mêmes ne sont pas stockées, mais toutes les autres calories que vous ingurgitez à côté (et notamment dans les « soft » tels que le coca ou les jus de fruits) vont, elles, être stockées encore plus facilement qu’en temps normal.

D’autant plus que quand on commence à sentir les effets de l’alcool, il devient très difficile de résister à la nourriture qui passe à proximité, et notamment la junk food.

Que faire si vous devez (souhaitez) quand même boire ?

Parce que oui, le but d’un régime n’est pas non plus de vivre dans une grotte, coupé du monde…

Il faut aussi profiter de la vie 😉

Alors voici quelques astuces qui vont réduire les effets secondaires liés à la consommation d’alcool :

1. De l’eau avant de se coucher

Prévoyez au minimum 2 litres d’eau à portée de main avant d’aller vous coucher.

Le plus simple étant de boire un maximum avant de vous coucher et d’en prévoir également à côté de votre lit pour la nuit.

L’eau va vous permettre de mieux vous réhydrater et en plus va réduire considérablement la gueule de bois du lendemain !

2. Les protéines

Consommez des protéines avant de vous coucher.

Que ce soit avec un shaker ou en consommant des aliments en comprenant.

Cet apport en protéines va aider à diminuer le catabolisme (perte de muscle) à l’œuvre dans votre organisme.

En plus de ça, vous augmentez vos apports en protéines pour la journée (ce qui n’est jamais mauvais 😉 ).

Et vous mangez quelque chose de consistant avant d’aller vous coucher, ce qui va également réduire la gueule de bois du lendemain.

3. ZMA et Glutamine

On entre dans la partie un peu plus complexe.

45 minutes à une heure avant de prendre votre petit déjeuner, prenez du ZMA et 5 à 10 grammes de Glutamine.

Le ZMA va vous aider à relever vos niveaux de testostérone diminués par la consommation d’alcool.

Et la glutamine va aider à stopper le catabolisme musculaire.

4. Un petit déjeuner copieux

Et pour terminer, le plus simple : prenez un bon petit déjeuner.

alcool et régime

Préférablement riche en protéines, fer, calcium et phosphore, dont votre corps a grandement besoin un lendemain de soirée alcoolisée.

Voilà, si vous mettez en place ces 4 petites astuces, vous diminuerez grandement les effets négatifs de la consommation d’alcool sur votre corps.

Alcool et perte de poids – Le mot de la fin

Comme vous avez pu le découvrir dans cet article, l’alcool a pas mal d’effets négatifs, notamment sur la prise de muscle et la perte de graisse.

Mais bon…

C’est vrai que de temps en temps on a aussi besoin de décompresser, de faire la fête (un peu trop parfois)…

On a besoin de s’amuser et de profiter de la vie.

Et être heureux, je le répète souvent, c’est une des clés d’un régime réussi 😉

Alors, avant d’en finir avec cet article, je vais partager avec vous 3 astuces supplémentaires à mettre en place avant et pendant votre soirée :

  • Réduisez vos apports en lipides (graisses) durant la journée qui précède votre soirée et surtout restez éloigné des produits gras durant la soirée.
  • Consommez majoritairement des protéines et des glucides (plus de protéines que de glucides).
  • Évitez les boissons contenant beaucoup de glucides comme la bière ou les cocktails fruités. Les vins ou les spiritueux sont beaucoup moins caloriques.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je vous ai préparé un deuxième article, dans lequel vous allez découvrir le protocole que j’utilise pour perdre de la graisse facilement et efficacement…

Sans avoir l’impression de suivre un régime

Et sans regagner tous les kilos perdus après l’arrêt du régime…

Ça paraît peut-être surprenant, mais c’est possible 😉

Le truc, c’est que beaucoup de personnes se résignent en se disant qu’elles ne pourront jamais avoir le corps de leurs rêves, ou tout simplement avoir une silhouette mince.

Et c’est vrai qu’on a déjà essayé tellement de régimes difficiles à suivre… Et à l’issue desquels les résultats n’étaient pas vraiment au rendez-vous…

Et surtout à l’issue desquels on regagnait rapidement les kilos qu’on avait tant galéré à perdre…

Alors on se dit qu’on est bizarre, ou que nos gênes ne nous permettent pas d’avoir un corps mince et en forme. Et qu’à cause de notre métabolisme ou de nos habitudes alimentaires on n’y arrivera jamais…

Sauf que tout ça, ce ne sont que des croyances limitantes. Des croyances qui font qu’on ne se donne même plus les moyens d’avancer vers nos objectifs.

Et comme beaucoup de femmes, j’ai failli tout abandonner moi aussi…

J’avais testé tout un tas de régimes. Certains régimes très populaires, d’autres un peu moins connus.

Des fois ça fonctionnait.
Des fois pas du tout.

Le gros soucis, c’est que ces régimes étaient difficiles à suivre.
Et surtout qu’ils ne me permettaient pas d’obtenir des résultats durables (le fameux effet yoyo)…

Depuis le temps, j’ai pu mettre au point une façon de faire qui donne des résultats, et par-dessus tout qui ne vous demande pas de vivre un calvaire au quotidien…

Et tout ça, j’en parle en détail dans cet article :
=> L’alimentation intelligente pour maigrir facilement et efficacement

Plein de bonheur,

Christina


Share

À propos de l'auteur

Ça risque de vous étonner, mais je suis de nature plutôt paresseuse et gourmande, et le sport ce n'est pas mon truc. Pourtant, j'ai réussi à maintenir une ligne sexy et à sculpter mon corps. Je partage avec vous ce que j'ai pu apprendre au cours des dernières années.
Top