Cheat meal : le cheat day est-il vraiment efficace lors d’un régime ?

cheat meal regimeLa stratégie du cheat meal est-elle vraiment efficace pour maigrir ?

Incorporer des cheatmeals à votre programme alimentaire va t-il vous permettre de perdre du poids plus rapidement ?

Tenir un régime sur la longueur est souvent une tâche ardue.

La fatigue, la faim, la frustration… et j’en passe…
Tous ces facteurs s’accumulent.

D’autant plus que lors de certaines occasions, il est impossible de faire bande à part.
Je fais allusions aux fêtes de fin d’années ou autres occasions (week-end) où la nourriture est abondante.

Dans ce genre de situations (à part si ça ne vous dérange pas de passer pour un asocial), vous ne pouvez pas esquiver les repas.

Alors la première question à se poser est la suivante :

Peut-on éviter d’engraisser pendant les « cheat days » ?

La réponse est oui, à condition de pouvoir se contrôler et ne pas céder à ses pulsions réprimées.

Mais si vous êtes un gros mangeur et que vous ne pouvez pas vous contrôler (tout comme moi), est-il possible au moins de minimiser la prise de graisse ?

Vous vous doutez bien que la réponse est OUI, mais ce que vous voulez savoir c’est comment !

Je vous donne un petit indice pour vous mettre sur la voie :

Tout est une question de stratégie et non pas uniquement de quantité ingérée.

Il s’agit surtout du type de macronutriments que vous allez privilégier.

Vous ne me croyez pas ?
Laissons donc la biologie s’exprimer.

Avant de vous servir la réponse sur un plateau, je vais revenir sur certaines bases essentielles.

Si vous suivez un petit peu l’actualité sur le fitness et la musculation, vous n’êtes pas insensible au fait que le cheat meal est recommandé pour perdre du poids.

Pourquoi donc ?

Voici en bref les raisons qui poussent à les préconiser :

  • Accélération du métabolisme de base d’environ 10% pendant les prochaines 24h succédant au cheat meal
  • Augmentation du niveau de leptine, une hormone responsable de l’appétit et de la perte de graisse (on va revenir sur ce point plus en détails)
  • Recharge des stocks de glycogène
  • Augmentation de la production d’hormones thyroïdiennes T3 et T4 responsables de la régulation du métabolisme

cheat day regimeVous allez probablement me dire que jusque-là, c’est tout bénéf.

Et je vous donne raison :

À condition qu’il s’agisse d’un seul cheat meal (de préférence calé après une séance bien intense de sport ou en journée).

Est-ce un mythe ou une réalité ?

Que se passe-t-il vraiment dans notre corps ?

Et qu’en est-il quand on a plusieurs repas comme lors des fêtes de fin d’années ?

Et comment éviter d’engraisser ?

Avant de répondre à ces questions, revenons sur les effets d’un cheat day, et apportons quelques précisions (et exactitudes).

À commencer par le premier point :

L’accélération du métabolisme de 10 % sur 24h :

Plusieurs études qui se regroupent, montrent que l’accélération du métabolisme dépend de la morphologie des personnes.

L’accélération du métabolisme se situe en fait dans un intervalle qui est de 3 à 10 %.

Le chiffre 10 % étant pour les personnes qui sont « naturellement minces ».

Maintenant, supposons que vous faites partie de cette élite et que votre métabolisme se trouve augmenté de 10%.

Le calcul de la perte de calories due à l’augmentation de votre métabolisme est uniquement de quelques centaines de calories.
Ce qui ne justifie guère l’ingestion de plats équivalents à des milliers de calories.

Vous l’aurez compris : l’augmentation du métabolisme n’est bénéfique que si votre cheat meal est raisonnable.

Maintenant, abordons le second point inexact :

L’augmentation du niveau de leptine :

La leptine est une hormone qui contrôle l’appétit, le métabolisme, la motivation, la libido et tout un tas d’autres choses.

Le problème, c’est que la leptine décroit progressivement quand votre corps est en déficit calorique et que vous brûlez des graisses.

Plutôt normal vu que celle-ci est produite essentiellement par les tissus adipeux (c’est-à-dire les graisses).

D’où l’intérêt du cheat meal qui inverse la tendance, et qui vous sera donc bénéfique.

Cependant, une fois que vous reprenez votre régime, votre leptine se met à décroitre à nouveau.

Malheureusement, si vous passez votre vie à faire des cheat meal, vous ne perdrez pas de poids.

La solution est de faire 2 ou 3 « mini » cheat meal par semaine.

C’est donc une approche à tester.
Si ça a marché pour moi, ça pourrait marcher pour vous.

Résumé :

Un seul cheat meal par semaine n’est pas concluant pour le problème de leptine.

Le cheat meal est plus un moyen d’évacuer le stress et la frustration issu de la privation.

Utilisé à bon escient, le cheat meal peut aider à perdre du poids

Mais de la manière dont il est présenté, vous pourriez tomber dans le panneau et en abuser, ce qui aurait pour effet de jouer contre vous.

Généralement, un seul cheat meal n’est pas très problématique vis-à-vis de la prise de poids.

repas de tricheLe problème…

…c’est que lors de certaines occasions comme les fêtes de fin d’années

plusieurs repas se succèdent et on finit par dépasser nos besoins énergétiques.

Ce surplus de calories est alors stocké en graisses.

Heureusement pour nous, il est possible de minimiser ce stockage.
C’est là qu’intervient la nature de chaque macronutriment ingéré lorsque notre limite de besoin énergétique est dépassée.

Le stockage d’un macronutriment sous forme de graisse coûte des calories.
C’est sur ce point qu’il va falloir jouer afin de minimiser la prise de poids.

lipides1) Les lipides :

L’énergie de stockage des lipides est nulle ou quasi nulle.

2) Les glucides :

Les glucides ne sont stockés en graisse que si vos réserves de glycogène dans vos muscles et votre foie sont pleines.

Si c’est le cas, le phénomène suivant va se produire dans votre corps : De Novo lipogenèse (DNL)

Il s’agit de conversion (ou synthèse) d’acide gras à partir de vos glucides.

glucidesLe cout d’énergie de la DNL est d’environ 25%, ce qui fait que 1 calorie sur 4 provenant des glucides va être utilisée pour la lipogenèse.

Maintenant, revenons sur le premier point : la DNL ne se produit que quand vos réserves de glycogène sont saturés.

Il est donc intéressant d’avoir des réserves à plat afin d’avoir une marge avant la production de graisse à cause de la DNL.

3) Les protéines :

protéinesPour des raisons biochimiques et méthodologiques, aucune étude (à ma connaissance) n’a pu quantifier l’énergie de stockage relative aux protéines.

Par contre, il semblerait que les protéines soient de faibles précurseurs vis-à-vis de la synthèse d’acide gras.

Il existe une autre raison plus concrète de privilégier des protéines lors d’une suralimentation :
Il s’agit de la T.E.F (thermic effect of food) ou T.I.D (thermogenese induced by diet).

Pas de panique, le trigramme est plutôt simple à comprendre :
Concrètement, la T.E.F est l’énergie que va vous coûter la digestion (séparation d’un macronutriment en petit éléments).

La T.E.F pour chaque nutriment est le suivant :

  • pour les protéines : 20 à 30%
  • pour les glucides : 5%
  • pour les lipides : 2%

Pour chaque 100 calories issues de protéines, environ 20 à 30 calories sont brûlés par T.E.F.
Il est donc intéressant d’avoir une certaine proportion de protéines dans les plats que nous consommons lors du cheat day.

Bon je sais, tout ça peut paraitre compliqué et chiant à retenir, c’est pourquoi je vous ai concocté une petite stratégie à suivre afin de minimiser votre prise poids pendant les occasions spéciales.

Tirer le maximum de bénéfice de vos cheat meals :

Pour que vos cheat meals soient vraiment efficace, suivez ces trois règles…

1) Éviter de vous priver avant le jour J

cheat meal c'est quoiGénéralement, le commun des mortels commence à se priver avant le jour J.

Il s’agit d’une mauvaise stratégie.

Le fait de vous priver en amont aura pour effet réduire votre culpabilité lors des repas.

De ce fait, vous allez penser que comme vous vous êtes privé pendant un petit moment, alors vous méritez de vous « péter » le bide.

Tandis que si vous abordez le cheat meal avec une approche normale, vous ne commettrez pas autant d’excès que si vous y aller à cran.

2) Vider vos réserves de glycogène

cheat meal pour maigrirComme vu précédemment, la conversion de vos glucides en acides gras ne se fera que lorsque vos réserves en glycogène sont saturées.

Il suffit donc de les vider afin de pouvoir les remplir et avoir de la marge devant vous.

Si vous n’êtes pas très sportif, le jeûne ou le jeûne intermittent précédant le cheat day est une excellente solution.

Dans le cas contraire, je vous conseille de faire du sport de manière très intense en amont de vos cheat meal.

3) Privilégier les protéines dans votre suralimentation

cheatmeals pour perdre du poidsPour les raisons citées précédemment, en l’occurrence la T.E.F élevée, il vaut mieux faire des abus de protéines afin de minimiser la perte de poids.

D’autant plus que les protéines procurent une sensation de satiété.

Ce qui aura pour effet de limiter l’ingestion de lipides et de glucides.

Le cheat meal ou cheat day est vraiment essentiel pour ne pas craquer lors d’un régime

Malheureusement, la vérité le concernant est corrompue à cause du bouche à oreille et de la désinformation.

Maintenant, vous connaissez ce qu’il se passe dans notre corps et ce qu’il faut faire.

Faites-en bon usage !

Je vous ai préparé un deuxième article, dans lequel vous allez découvrir le protocole que j’utilise pour perdre de la graisse facilement et efficacement…

Sans avoir l’impression de suivre un régime

Et sans regagner tous les kilos perdus après l’arrêt du régime…

Ça paraît peut-être surprenant, mais c’est possible 😉

Le truc, c’est que beaucoup de personnes se résignent en se disant qu’elles ne pourront jamais avoir le corps de leurs rêves, ou tout simplement avoir une silhouette mince.

Et c’est vrai qu’on a déjà essayé tellement de régimes difficiles à suivre… Et à l’issue desquels les résultats n’étaient pas vraiment au rendez-vous…

Et surtout à l’issue desquels on regagnait rapidement les kilos qu’on avait tant galéré à perdre…

Alors on se dit qu’on est bizarre, ou que nos gênes ne nous permettent pas d’avoir un corps mince et en forme. Et qu’à cause de notre métabolisme ou de nos habitudes alimentaires on n’y arrivera jamais…

Sauf que tout ça, ce ne sont que des croyances limitantes. Des croyances qui font qu’on ne se donne même plus les moyens d’avancer vers nos objectifs.

Et comme beaucoup de femmes, j’ai failli tout abandonner moi aussi…

J’avais testé tout un tas de régimes. Certains régimes très populaires, d’autres un peu moins connus.

Des fois ça fonctionnait.
Des fois pas du tout.

Le gros soucis, c’est que ces régimes étaient difficiles à suivre.
Et surtout qu’ils ne me permettaient pas d’obtenir des résultats durables (le fameux effet yoyo)…

Depuis le temps, j’ai pu mettre au point une façon de faire qui donne des résultats, et par-dessus tout qui ne vous demande pas de vivre un calvaire au quotidien…

Et tout ça, j’en parle en détail dans cet article :
=> L’alimentation intelligente pour maigrir facilement et efficacement

Plein de bonheur,

Christina


Share

À propos de l'auteur

Passionné de musculation, je la pratique plusieurs fois par semaine depuis plus de 7 ans. C'est avec plaisir que je partage avec vous tout ce que j'ai pu apprendre au cours de mon parcours.
Top