Écouter son corps : pourquoi c’est primordial

écouter son corpsFaut-il suivre à la lettre les programmes sportifs ?

Dois-je adapter les exercices de musculation que certains programmes préconisent ?

Dois-je faire attention à mes sensations quand je m’entraine ?

Dans la grande nébuleuse fitness, il y a de tout.

Des excellents sites…. Mais aussi de très mauvais.

Et du coup, quand on fait des recherches sur les régimes, les programmes sportifs ou encore les habitudes alimentaires à instaurer : on peut trouver tout et n’importe quoi.

Du bon… Comme du mauvais.

Et du coup, ce n’est pas facile de faire la part des choses, surtout pour les personnes qui débutent.

Néanmoins, une chose est sûre : peu importe l’information, il faut rester à l’écoute de son corps.

Mais, Qu’est-ce que ça veut dire concrètement ?

Chaque organisme est différent

Eh oui, chaque être humain est unique.

Et si on s’en rend facilement compte pour les traits du visage, c’est aussi vrai pour les morphologies et les compositions.

Et c’est pourquoi certaines personnes sont avantagées dans certains domaines sportifs et d’autres ailleurs…

C’est la génétique.

On n’y peut rien : nous, tout ce que nous avons à décider, c’est quoi faire du temps qui nous est imparti.

Travailler, et avancer dans la bonne direction.

Cependant, il faut garder cette différence à l’esprit.

Car, comme nous sommes tous différents morphologiquement, nous réagissons donc tous différemment aux programmes sportifs et nutritionnels.

écouter son corps pour maigrirEt c’est pourquoi il faut toujours écouter son corps.

Car nos corps sont tous différents.

Et d’une personne à l’autre un excellent exercice peut devenir un mauvais exercice, voire même conduire à des blessures.

C’est malheureux mais c’est comme ça…

Nous avons tous des points faibles… Et des points forts 😉

Aussi, il faut rester attentif et bien écouter ses sensations lorsque l’on suit un programme.

Car, ce n’est pas parce qu’on suit à la lettre un programme que l’on est à l’abri des mauvais entrainements, des rechutes voire même des blessures.

La clé c’est d’arriver à être à l’écoute de ses sensations

Ça parait simpliste à première vue…. Mais ça n’est pas si évident.

Comment faire la différence entre une douleur liée à l’entrainement et un début de blessure ?

Comment arriver à savoir si une gêne ressentie va finir par poser des problèmes derrière ?

Pas évident.

La première chose que je peux vous conseiller c’est déjà de regarder très précisément les mouvements préconisés et de les effectuer exactement de la même façon.

C’est la base.

Si vous ne faites pas bien les mouvements, vous ne travaillez pas efficacement et vous avez des risques de vous faire mal.

Alors regardez précisément la façon de faire.

Et ralentissez 🙂

comment apprendre à écouter son corpsUn mouvement lent vaut mieux qu’un mouvement rapide.

Et, si vous vous entrainez en salle : utilisez les miroirs 🙂 (eh oui, ils ne sont pas là seulement pour se reluquer dedans 😉 )

La deuxième chose, et c’est là où ça se complique un peu, c’est de sentir si vous poussez trop votre corps… Ou pas assez.

Si vous n’arrivez pas du tout à faire le minimum de répétitions.

Ou si au contraire, vous arrivez à faire la série complète sans ressentir la moindre fatigue.

C’est que cet exercice est respectivement trop dur ou trop facile pour vous.

Et dans ce cas, il faut en changer… Soit en baissant ou augmentant les charges, soit en changeant complètement d’exercice.

Certains exercices peuvent tout simplement ne pas être adaptés à notre morphologie.

C’est dommage… Mais c’est comme ça 🙂

Et dans ce cas, il vaut mieux passer à autre chose que risquer la tendinite !

Et ça ne se cantonne pas uniquement aux séances d’entrainement

J’irais même jusqu’à dire : au contraire c’est en dehors des entrainements qu’il faut rester le plus à l’écoute.

Car généralement les débuts de blessures, c’est à froid qu’on les ressent.

Il faut arriver à faire la différence entre les courbatures et les autres maux.

Pas évident non plus, c’est sûr.

Mais vous verrez que vous le sentirez vite.

Les courbatures, on en arrive rapidement à les aimer 😉

Par contre, la petite douleur dans l’épaule quand on lève le bras gauche… ça sent moins bon.

Et c’est là où il faut rester attentif et prendre les bonnes décisions.

Rester concentré pendant l’entrainement et le cas échéant prendre les mesures qui s’imposent :

  • Arrêt et repos pendant 2-3 semaines
  • Changement d’exercice
  • Vérification des mouvements
  • Changement du poids
  • Etc …

Écouter son corps – le mot de la fin

Pour terminer, je vais aborder un sujet peu reluisant.

Mais primordial pour notre article d’aujourd’hui.

Il s’agit du dopage.

Comme l’a très bien expliqué Frédéric Delavier dans cette chronique.

Malheureusement, le dopage est un mal qui gangrène le domaine de la fitness

il faut écouter son corpsJe ne citerais aucun nom cela dit 🙂

Le problème avec le dopage, c’est que les personnes qui utilisent ces produits vont avoir des résultats diamétralement opposés à ceux d’une personne « normale ».

Ce que je veux dire c’est que les entrainements conseillés par ce genre de personnes ne sont pas du tout adaptés au grand public.

Ils vont être soit beaucoup trop difficiles et donc dangereux : temps de récupération inadaptés, séries trop longues, incréments trop rapides, etc…

Soit, au contraire, peu efficaces, la personne compensant ses entrainements pourris avec les produits dopants.

Alors, faites attention à ce que vous lisez et ce que vous suivez.

On n’est jamais à l’abri de suivre les conseils d’un charlatan 🙂

Mais ne vous inquiétez pas, vous êtes tranquille sur FeelShaped 😉

Maintenant, pour que vous puissiez passer à la vitesse supérieure et obtenir des résultats rapidement, vous devez savoir où vous en êtes.

Car suivant que vous appartenez à une catégorie de personnes ou à une autre (suivant le sexe, l’âge, la morphologie…), vous ne devrez pas travailler de la même façon.

C’est pourquoi nous vous avons préparé un petit questionnaire à remplir pour que vous puissiez identifier quels sont les points que vous avez à travailler.

C’est tout simple : vous cliquez sur les cases qui vous correspondent le plus, et vous découvrez les points que vous devez travailler en priorité pour atteindre vos objectifs.

Tout est là :

Quel est mon type de physique et comment progresser rapidement ?

Une fois que vous saurez par où commencer, vous pourrez passer à l’action pour de bon…

Pour un corps attirant et sexy, tout en profitant de la vie 🙂

Share

À propos de l'auteur

Un peu flemmard et impatient de nature, je suis toujours à la recherche de nouvelles méthodes pour améliorer mon quotidien. Passionné de guitare et de sport, je me suis rendu compte que de petites actions quotidiennes peuvent faire toute la différence.
Top