Je n’arrive pas à maigrir : la principale raison qui vous bloque

je n'arrive pas à maigrirJe n’arrive pas à maigrir…

Ça fait 2 mois que je suis en déficit calorique mais je n’ai pas de résultats…

J’ai repris le sport mais les résultats tardent à arriver…

Il y a une raison à tout ça !

Que vous ayez repris le sport ou que vous ayez changé vos habitudes alimentaires, vous devriez obtenir des résultats.

Mais parfois, ils mettent du temps à arriver.

Parfois, il arrive aussi qu’on ne fasse pas ce qu’il faut.

Et c’est tout à fait normal si on n’avait jamais fait de régime auparavant.

Là encore, il suffit d’avoir la bonne méthode pour enfin parvenir à perdre du poids.

La première chose à faire est de calculer votre déficit calorique

Le déficit calorique c’est ce qui va nous permettre de perdre du poids.

En gros, ça consiste à consommer moins de calories que notre corps a besoin pour fonctionner.

Ce qui va amener notre corps à brûler de la graisse.

Voilà, ça c’est la théorie.

Dans la pratique, pour tenir ce déficit calorique, il va falloir compter les calories des aliments que vous consommez chaque jour.

Et veiller à ce que le total soit égal à la valeur de votre déficit calorique.

Cette valeur va dépendre de votre poids, votre âge, votre sexe, votre taille et de vos pratiques sportives.

On commence par calculer le métabolisme de base, qui représente les besoins énergétiques du corps au repos.

Puis on lui applique un coefficient multiplicateur en fonction de nos pratiques sportives.

Une fois qu’on a fait tout ça, on obtient nos besoins énergétiques totaux sur une journée.

Il faut maintenant créer le déficit calorique en retirant 20 à 25% de cette valeur.

Ce qui veut dire que chaque jour, notre corps va devoir aller puiser 20 à 25% de son énergie dans ses réserves.

Et du coup, il va petit à petit utiliser nos réserves de graisse pour fonctionner.

je n'arrive plus à maigrirEnsuite, il faut vérifier que vos apports en macronutriments soient cohérents.

Et notamment les protéines.

Les protéines sont particulièrement importantes car elles sont le « carburant » des muscles.

Si vous ne consommez pas suffisamment de protéines durant votre régime, vous allez perdre trop de masse musculaire.

Et les muscles c’est ce qui donne une silhouette tonique et athlétique.

Si vous perdez trop de muscles, vous ciblerez moins la graisse et, à l’issue de votre régime, vous risquerez d’avoir une silhouette « flasque » qui ne sera pas plus attirante qu’au début de votre régime.

Alors, surveillez bien vos apports en protéines : de 1,8g à 2,4g de protéines par kilogramme de votre corps (ex: 108g à 144g pour une personne de 60 kilos).

Le macronutriment suivant est le lipide.

Faites attention a votre consommation de lipides, car ils sont beaucoup plus caloriques que les autres (1g de lipide = 9 calories; 1g de protéines = 4 calories)

Ce qui fait que si vous n’y faites pas attention, votre compteur de calories peut rapidement exploser.

Il ne faut pas non plus bannir les lipides complètement, notre corps en a besoin.

Mais veillez à ne pas dépasser 0,7g à 1g de lipides par kilos de votre corps.

Enfin, concernant le dernier macronutriment, les glucides, il n’y a pas de règle à proprement parler.

Du coup pour définir vos besoins énergétiques observez l’ordre suivant : protéines, lipides puis vous compléter les calories restantes par des glucides.

Si vous suivez bien tout ça, vous êtes déjà sur la bonne voie.

Mais bon, vous avez fait ça depuis 2 mois et vous n’avez pas vu de résultats…

Que faire en plus ?

Vos apports en calories sont peut-être encore trop élevés

C’est la principale raison qui empêche de maigrir.

Les formules de calcul et les calories affichées sur les emballages ne sont pas extrêmement précises.

Les sociétés d’agroalimentaire ont droit à une erreur pouvant allée jusqu’à 20% des valeurs affichées.

Et, en fonction de votre taux de graisse et de votre style de vie, les valeurs données par les formules calculant vos besoins énergétiques peuvent aussi être différentes de la réalité.

Ce qui fait que parfois, vous n’êtes en réalité qu’a 5% ou 10% de déficit.

Et que du coup vous mettrez 2 à 5 fois plus de temps à perdre que si vous étiez à 20 ou 25%.

Et c’est pour cette raison que vous avez l’impression de stagner.

C’est pour cette raison que vous avez l’impression de ne pas avancer malgré les efforts.

je n'arrive pas à maigrir du ventreLa solution est donc de réduire encore davantage vos apports en calories.

Ainsi, on est certain d’améliorer la situation.

Malgré les erreurs potentielles de calcul, le fait de réduire le total va nécessairement compenser la différence.

Peut être pas entièrement – vous n’êtes peut être qu’à 15% au lieu des 20% voulus.

Mais au moins, vous êtes certain de faire un pas dans la bonne direction.

Mais faites cependant attention à ne pas vouloir aller trop vite !

Un déficit trop grand serait lui aussi contre-productif.

Un trop grand déficit calorique n’est pas bon pour le maintien de la masse musculaire.

Et une trop grande baisse des apports peut stresser l’organisme, ce qui va le conduire à ralentir la perte de graisse.

Par exemple, si vous êtes à 1500 calories par jour, ne passez pas d’un coup à 1200 calories.

Essayez déjà 1400 calories.

Ça peut déjà faire une grosse différence.

Imaginez que vous étiez à 1500 et que vos besoins sont de 1550.

Vous n’étiez qu’à 50 calories de déficit par jour.

En passant à 1400, vous êtes d’un coup à 150 calories par jour : 3x plus vite qu’avant.

Gardez cette nouvelle valeur pendant quelques semaines (3-4) et vous pourrez déjà avoir une meilleure idée de son efficacité.

Et, si là encore vous trouvez que vous stagnez toujours, vous passerez à 1300 calories. Puis 1200 au besoin

Et ainsi de suite.

Tout est une affaire d’équilibre et de test.

Vous finirez bien par obtenir la valeur qui vous convient le mieux en agissant de la sorte.

Parfois, il suffit d’un petit déclic pour enclencher la perte de poids.

Et une fois qu’on a initié cette perte de poids, elle se poursuit efficacement pendant plusieurs mois.

Comme toujours, le plus difficile c’est le démarrage.

Veillez tout de même à ne pas dépasser certaines valeurs

Comme je l’ai dit plus haut, le but n’est pas de s’affamer.

Il ne faut pas vouloir aller trop vite au risque de tout rater et de se décourager.

Surtout pour les femmes qui ont plus de besoins en graisse que les hommes.

Et qui ont un équilibre hormonal a préserver.

Alors même si vous sentez que vous pouvez diminuer davantage, je vous déconseille très fortement d’aller en dessous de 900 calories par jour.

C’est à la fois contre-productif et mauvais pour la santé.

Si vous allez plus bas que ça, vous allez être épuisé et votre organisme sera stressé.

Ce qui veut dire qu’il va passer en mode « survie » et s’accrocher à ses réserves de graisse.

Du coup la graisse sera plus difficile à perdre que les muscles.

je n'arrive pas à maigrir femmeL’inverse de ce qu’on veut !

Du coup, même si c’est « tentant » de vouloir aller plus vite que tout le monde, ne cherchez pas à aller trop bas dans votre déficit calorique.

Il vaut mieux une perte de poids lente mais durable qu’une perte de poids rapide qui se soldera par une perte trop élevée en masse musculaire.

Car une fois votre régime terminé, vous aurez un métabolisme plus bas qu’au début.

Ce qui veut dire que vous risquerez de reprendre du poids plus rapidement… Le fameux effet yo-yo.

Alors retenez bien ça : vous pouvez adapter vos apports caloriques en fonction des résultats que vous avez obtenu, mais ne descendez pas trop bas.

Je vous ai préparé un deuxième article, dans lequel vous allez découvrir le protocole que j’utilise pour perdre de la graisse facilement et efficacement…

Sans avoir l’impression de suivre un régime

Et sans regagner tous les kilos perdus après l’arrêt du régime…

Ça paraît peut-être surprenant, mais c’est possible 😉

Le truc, c’est que beaucoup de personnes se résignent en se disant qu’elles ne pourront jamais avoir le corps de leurs rêves, ou tout simplement avoir une silhouette mince.

Et c’est vrai qu’on a déjà essayé tellement de régimes difficiles à suivre… Et à l’issue desquels les résultats n’étaient pas vraiment au rendez-vous…

Et surtout à l’issue desquels on regagnait rapidement les kilos qu’on avait tant galéré à perdre…

Alors on se dit qu’on est bizarre, ou que nos gênes ne nous permettent pas d’avoir un corps mince et en forme. Et qu’à cause de notre métabolisme ou de nos habitudes alimentaires on n’y arrivera jamais…

Sauf que tout ça, ce ne sont que des croyances limitantes. Des croyances qui font qu’on ne se donne même plus les moyens d’avancer vers nos objectifs.

Et comme beaucoup de femmes, j’ai failli tout abandonner moi aussi…

J’avais testé tout un tas de régimes. Certains régimes très populaires, d’autres un peu moins connus.

Des fois ça fonctionnait.
Des fois pas du tout.

Le gros soucis, c’est que ces régimes étaient difficiles à suivre.
Et surtout qu’ils ne me permettaient pas d’obtenir des résultats durables (le fameux effet yoyo)…

Depuis le temps, j’ai pu mettre au point une façon de faire qui donne des résultats, et par-dessus tout qui ne vous demande pas de vivre un calvaire au quotidien…

Et tout ça, j’en parle en détail dans cet article :
=> L’alimentation intelligente pour maigrir facilement et efficacement

Plein de bonheur,

Christina


Share

À propos de l'auteur

De nature motivée et efficace, je partage avec vous ce que j'ai appris au cours de mes années de fitness et musculation. Comme la plupart des gens, je pensais que pour se sculpter un corps de rêve, il fallait se rendre à la salle 6j/7. Or, il n'en est rien. Je vous livre sur FeelShaped mes stratégies et mes astuces pour progresser efficacement.
Top