Les acides gras pour maigrir : que faut-il choisir ?

lipides et perte de poidsQuand il s’agit de perte de poids, les acides gras sont-ils un cheval de Troie ou au contraire un allié de taille ?

Aident-ils vraiment à maigrir ou bien font-ils grossir ?

Depuis que les médias se sont mêlés de la nutrition, les lipides connaissent un véritable acharnement.

Dans le cerveau de monsieur tout le monde, il est évident que manger gras fait grossir, point à la ligne.

Pourtant, on est vraiment loin du compte.

Au lieu de faire grossir, les acides gras pourraient aider à maigrir.

Mais comment est-ce possible ?

Eh bien il faut savoir consommer ces acides gras de manière intelligente.

Pour commencer, nous allons revoir la classification des lipides nécessaire à la compréhension des informations qui vont suivre.

Les lipides sont des graisses constituées de chaines d’acides gras dont la longueur est variable en fonction du type.

Les acides gras sont classifiés de cette manière :

  • Acides gras saturés
  • Acides gras monoinsaturés
  • Acides gras polyinsaturés

Il existe des études qui clament que certains acides gras sont nocifs pour la santé, d’autres qui les contredisent pour démontrer leurs bienfaits.

Il est très facile de ne plus s’y retrouver. Mais ce n’est pas grave, car il ne s’agit pas de notre sujet.

Aujourd’hui, nous allons parler des acides gras qui nous permettent de perdre du poids.

Pour cela, il va falloir rentrer dans le détail de la classification des acides gras et se baser sur certaines études réalisées par des scientifiques.

1) Notre premier candidat est l’acide gras oméga-3, qui est réputé aider à brûler des graisses.

Mais comment est-ce possible ?

L’oméga 3 est un acide gras qui aide à avoir un meilleur contrôle de l’hormone appelée la leptine.
(Je vous rappelle que la leptine est une des principales hormones responsables de la sensation de satiété)

La leptine augmente indirectement le métabolisme en agissant sur la thyroïde, qui produit des hormones thyroïdiennes, qui elles régulent le métabolisme.

Maintenant que se passe-t-il si votre corps manque de leptine ?

C’est l’inverse qui se passera : vous aurez tout le temps faim et stockerez des graisses au lieu d’en brûler.

D’excellentes sources d’oméga 3 :

  • maquereau
  • saumon
  • sardines
  • anchois
  • thon
  • graines de lin
  • noix de cajou
  • noix de pécan
  • épinards
  • etc…

omega 3 poisson

2) Évidemment, quand on parle d’oméga-3, on ne peut le dissocier de son cousin l’oméga-6.

L’oméga 6 aiderait à brûler des graisses, mais pas de la manière dont on le pense.

Des études ont été réalisées sur la GLA (acide gras gamma linoléique), qui est un acide gras oméga 6.

Les études n’ont pas été concluantes lorsqu’il s’agissait de perte de poids (sauf pour le cas des personnes ayant des antécédents familiaux d’obésité).

Par contre, la GLA préviendrait le regain de poids.
Car la GLA empêche la synthèse des cellules adipeuses brunes, ce qui a pour effet de diminuer l’accumulation des graisses du corps.

D’autres études ont été réalisées sur le LA (acide gras linéique) qui est également un acide gras oméga 6.

Cette fois-ci, les résultats ont été concluants et le groupe consommant le LA a perdu 2 à 4 kilos de graisse supplémentaires sur une durée de 16 semaines.

D’excellentes sources d’omega 6 :

  • huile de lin
  • huile de soja
  • huile de colza
  • huile de sésame
  • huile d’olive
  • huile de tournesol
  • margarine
  • amandes
  • œufs
  • avocat
  • etc…

omega 6

3) Le troisième candidat est également un oméga 6, mais celui-ci est une superstar dans le monde des compléments alimentaires : il s’agit de la CLA (acides gras linoléique conjugué).

La CLA est réputée aider à brûler de la graisse, et plus spécifiquement de la graisse abdominale.

Elle empêche également l’accumulation des graisses, ce qui n’est pas totalement incohérent vus les résultats des études sur la GLA, qui est également un oméga 6.

claLa première étude a été réalisée sur 2 groupes d’hommes en surpoids, le premier consommant de la CLA et le second un placebo.

Bien évidemment, les deux groupes suivaient également un régime pour pouvoir perdre du poids.

Le premier groupe consommant la CLA a perdu environ 2 à 3 centimètres de tour de taille en plus par rapport au second groupe.

Mais ça ne s’arrête pas là…

Une seconde étude réalisée dans les mêmes conditions a montré que le seconde groupe avait perdu environ 9% de masse graisseuse supplémentaires que le premier groupe.

En ajoutant la spécificité de la prévention du regain de poids spécifique aux omégas 6, la CLA est considérée comme un complément alimentaire référence à consommer lors d’un régime.

Ayant moi-même testé la CLA en sèche, j’ai vraiment remarqué une perte de poids accrue par rapport aux autres sèches où je n’en avais pas utilisé, je vous la recommande vivement.

Si vous ne souhaitez pas consommer de compléments de CLA, vous pouvez en retrouver dans les aliments suivants :

  • lait
  • fromage
  • yaourt
  • jaune d’œufs
  • huile de tournesol
  • etc…

4) Le dernier candidat est le MCT (triglycérides à chaine moyenne).

Les MCTs sont réputés augmenter le métabolisme.
D’autant plus que les MCTs sont des acides gras qui peuvent être utilisés pour produire de l’énergie au lieu d’être stockées sous forme de graisse.

Une expérimentation sur deux groupes de personnes a été réalisée sur une durée de 16 semaines, l’un consommant de l’huile de noix de coco contenant de la MCT, et l’autre un placebo.

La différence de perte de poids : environ 3 kilos en faveur du groupe consommant de l’huile de noix de coco.

Il serait donc intelligent de remplacer notre huile habituelle par de l’huile de coco tout au long de l’année pour empêcher une augmentation de poids drastique lors des moments de relâchement.

huile coco

J’espère maintenant que vous êtes convaincu du bienfondé de certaines graisses lorsqu’il s’agit de perte de poids.

Il va donc falloir inclure ces acides gras dans votre quotidien.
Bien entendu tout en respectant votre déficit calorique.

Gardez bien à l’esprit que vous devez être déficitaire en calories pour perdre du poids, il s’agit d’une règle d’or.

Gardez également à l’esprit que la consommation des lipides doit représenter environ 20 à 30 % de vos apports quotidiens.

À vous d’ajuster votre consommation à vos besoins.

Maintenant, pour que vous puissiez passer à la vitesse supérieure et obtenir des résultats rapidement, vous devez savoir où vous en êtes.

Car suivant que vous appartenez à une catégorie de personnes ou à une autre (suivant le sexe, l’âge, la morphologie…), vous ne devrez pas travailler de la même façon.

C’est pourquoi nous vous avons préparé un petit questionnaire à remplir pour que vous puissiez identifier quels sont les points que vous avez à travailler.

C’est tout simple : vous cliquez sur les cases qui vous correspondent le plus, et vous découvrez les points que vous devez travailler en priorité pour atteindre vos objectifs.

Tout est là :

Quel est mon type de physique et comment progresser rapidement ?

Une fois que vous saurez par où commencer, vous pourrez passer à l’action pour de bon…

Pour un corps attirant et sexy, tout en profitant de la vie 🙂

Share

À propos de l'auteur

Passionné de musculation, je la pratique plusieurs fois par semaine depuis plus de 7 ans. C'est avec plaisir que je partage avec vous tout ce que j'ai pu apprendre au cours de mon parcours.
Top