Musculation pour les filles : 6 mythes qui vous empêchent de vous lancer ou de progresser

musculation pour les filles« Je veux commencer la musculation, mais j’ai peur que ça me déforme »

« J’aurais bien aimé changer un peu avec le cardio, mais j’ai peur de grossir »

Voici le genre de mythes qu’il faut exposer au grand jour pour enfin les anéantir !

La musculation est faite autant pour les femmes que pour les hommes.

Si vous avez envie de vous lancer enfin dans le monde du fitness et de la musculation, mais que vous émettez des réserves sur ce choix, ce qui suit devrait vous intéresser…

Quand il s’agit de musculation, les femmes sont exposées à tout un tas d’informations :

Malheureusement, celles-ci ne sont pas toujours objectives, ni vraies.

Ce qui nous influence de manière négative dans notre pensée.

C’est pourquoi, il est primordial de séparer les faits de la fiction.
Ceci dit, vous aurez toujours une multitude de versions en fonction des sources consultées.

Je vais vous éviter de passer votre vie sur Google à faire des recherches (vous me remercierez après) :
J’ai regroupé pour vous les mythes les plus communs sur la musculation chez les femmes.

Que la lumière soit :p :

Mythe n°1 :
« Des poids lourds tu soulèveras, comme un homme tu deviendras »

Il s’agit du mythe le plus répandu et le plus admis par les femmes.

Alors qu’en est-il vraiment ?
Est-ce que soulever lourd nous rendra massives ?

Bon, vous vous doutez bien que non, mais expliquons pourquoi :

Revenons aux bases :

L’hormone responsable de la construction du muscle est la testostérone.

Et il se trouve que les femmes en produisent une fraction de ce que produisent les hommes.
Il est donc impossible d’avoir autant de muscles que des hommes.

Vous allez probablement me dire que vous avez vu des femmes avec énormément de muscles et que ce n’était pas du tout du fake car c’est apparu dans un magazine…

Je vais vous répondre que c’est absolument vrai, cependant, ce qu’on ne vous dit pas :
C’est que ces femmes-là se piquent à la testostérone, ce qui est considéré comme du dopage.

Sachez qu’un corps d’homme peut produire naturellement 0,5-1 kilo de muscle sec par mois,
et que les femmes en produisent un peu moins de la moitié par mois.
(ceci en supposant que vous ayez une diète et un entrainement qui frise le parfait)

la musculation pour les fillesEn considérant que vous allez perdre de la graisse et prendre du muscle, au final votre poids ne va pas bouger énormément.

Par contre votre silhouette sera plus harmonieuse et vous aurez de très jolies courbes bien fermes.

Mythe n°2 :
« Manger beaucoup de protéines est mauvais pour la santé »

Ceci est un mythe vicieux car il pourrait être vrai dans un cas particulier : l’insuffisance rénale.

Je m’explique :

Supposons que vous mangez énormément de viande rouge.

Cette viande contient de la créatine, une protéine fabriquée par le foie et qui est stockée dans les muscles où elle sert à la production d’énergie.

Une fois dégradée, son produit est la créatinine, un métabolite qui est dangereux s’il reste dans le sang.
En temps normal, si vos reins fonctionnent bien, la créatinine est éliminée dans votre urine.

En cas d’insuffisance rénale, les reins n’arrivent plus à filtrer le sang, ce qui fait les taux de créatinine, d’acide urique, etc… augmentent, ce qui peut causer de très graves conséquences sur le reste des organes.

Une alimentation trop riche en protéines augmente le travail des reins et favorise l’aggravation de l’insuffisance rénale.

Maintenant, si vous n’avez aucun antécédent familial et que vos reins se portent à merveille, vous ne risquez pas grand chose en consommant des protéines.

Bien au contraire.
En faisant de la musculation, vous devrez en consommer plus.

protéines pour les musclesJe vous rappelle qu’une fois digérées, les protéines se fragmentent en acides aminés, outils essentiels pour réparer vos muscles et les faire grossir.

Veillez donc à consommer des protéines issues de diverses sources afin d’avoir le plus de variétés d’acides aminés.

Vous pouvez manger de 1,6g à 2g de protéine par kilo de votre poids.

Mythe n°3 :
« Il faut faire les jambes tous les jours pour avoir des résultats »

Faux et même archi faux !

avoir de belles jambes avec la musculationLes jambes sont composées de plusieurs muscles.

En l’occurrence :

Quadriceps, ischios, abducteurs, adducteurs, fessier, mollets.

Et après chaque effort physique, un muscle a besoin de REPOS.

C’est pendant ce temps-là qu’il peut se reconstruire et éventuellement grossir si les conditions sont réunies.

Il faut en moyenne respecter une durée de repos minimale de 48-72h.

Si vous ne respectez pas ces délais, vous serez exposée à un risque de blessure et au catabolisme.

Vous allez probablement me dire que vous avez déjà essayé de faire du cardio tous les jours et que ça marchait.

Effectivement, les exercices de la filière aérobie impliquant le bas du corps peuvent être faits plus fréquemment.

La musculation et le cardio ne stimulent pas les mêmes fibres musculaires, d’autant plus que la contraction du muscle n’est pas la même.

Ce qui est vrai pour l’un n’est pas forcement vrai pour l’autre.

Mais croyez-moi, si vous souhaitez avoir de jolies courbes, il n’y a pas mieux que la musculation.

Mythe n°4 :
« Manger plus de trois repas par jour vous fera grossir »

« Boire du paracétamol tue »
Je sais, vous allez me dire que c’est bidon, mais c’est sorti de son contexte.

Je m’explique :

Si vous consommez deux boites de paracétamol, alors oui vous risquez de mourir d’insuffisance hépatique.
Eh bien là c’est le même principe : si vous consommez plus que ce que vous brûlez, vous allez grossir.

quoi manger en musculationLe fait que vous consommiez vos calories en 3 repas ou 6 repas ne changera absolument rien.

Ce qui compte, c’est le nombre total de calories ingérées et le nombre de calories brûlées.

En théorie, si vous mangez le même nombre de calories à chacun de vos six repas comme vous le faites pour chacun de vos trois, vous allez gagner du poids.

De cette façon, le corps obtient également un approvisionnement régulier en acides aminés pour aider à construire du muscle.

En pratique, vous ne réussirez jamais à manger autant de calories en 6 repas car vous n’aurez pratiquement pas faim à l’heure de chaque repas.

Finalement c’est une assez bonne stratégie pour restreindre le nombre de calories.
À vous de voir ce qui vous arrange et ce qui marche le mieux pour vous.

Mythe n°5 :
« Le muscle gagné se transforme en graisse quand on arrête »

C’est très intéressant comme théorie je trouve, il va falloir l’expliquer aux médecins et aux biologistes.
Juste pour qu’on soit d’accord, il s’agit bien sûr de sarcasme :p

En réalité, les gens sont abusés par ce qu’ils voient : c’est-à-dire un mec baraqué qui a arrêté le sport, devenir tout gras.
Il ne faut pas leur en vouloir car ils ne font que décrire ce qu’ils observent.

Malheureusement, ils sont à côté de la plaque.
La réalité est différente de la leur.

musculation filleRevenons à la base :

Comment un muscle peut-il grossir ?

Lorsque les bonnes conditions sont remplies, c’est-à-dire entrainements + nutriments.

Un muscle grossit en réponse à un effort via le processus d’hypertrophie.

L’inverse peut également se produire :

Si vous arrêtez de le soumettre à l’effort, le muscle va s’atrophier et du coup perdre du volume.

En aucun cas les fibres musculaires se transforment en cellules adipeuses (c’est-à-dire en graisses).

Ceci dit, si vous arrêtez le sport et que vous reprenez les mauvaises habitudes alimentaires, il est normal que vos muscles rétrécissent et que vous preniez du gras.

Votre corps reflète ce que vous mangez et ce que vous faites comme activité.

Mythe n°6 :
« Les femmes n’ont pas besoin de compléments alimentaires »

C’est bien vrai, que ce soit pour les femmes ou pour les hommes, DU MOMENT QUE notre alimentation est très équilibrée et nous apporte tous les nutriments dont on a besoin.

Ce qui n’est pas forcément le cas, surtout si vous avez une vie professionnelle et sociale à côté.

complément musculation filleC’est là que les compléments alimentaires interviennent.

Et comme leur nom l’indique, ce sont des compléments et NON PAS des substituts.

Les compléments sont envisagés en général quand on commence à stagner.

Au fur et à mesure que votre corps se développe, vos besoins vont augmenter.

Malheureusement, parfois vous ne pouvez plus manger car votre estomac ou votre porte-monnaie vous dit stop, et c’est là que les compléments alimentaires sont intéressants.

Avant de vous en encombrer, prenez donc le temps de réfléchir à vos besoins.

Musculation pour les filles – le mot de la fin :

Maintenant que vous en détenez les secrets, la musculation n’a plus rien de mystique pour vous.

Alors n’hésitez pas à vous lancer.

Et si vous êtes encore sceptique, allez jeter un oeil à notre article sur les bienfaits de la musculation pour les femmes.

Faites-moi confiance 😉

Maintenant, pour que vous puissiez passer à la vitesse supérieure et obtenir des résultats rapidement, vous devez savoir où vous en êtes.

Car suivant que vous appartenez à une catégorie de personnes ou à une autre (suivant le sexe, l’âge, la morphologie…), vous ne devrez pas travailler de la même façon.

C’est pourquoi nous vous avons préparé un petit questionnaire à remplir pour que vous puissiez identifier quels sont les points que vous avez à travailler.

C’est tout simple : vous cliquez sur les cases qui vous correspondent le plus, et vous découvrez les points que vous devez travailler en priorité pour atteindre vos objectifs.

Tout est là :

Quel est mon type de physique et comment progresser rapidement ?

Une fois que vous saurez par où commencer, vous pourrez passer à l’action pour de bon…

Pour un corps attirant et sexy, tout en profitant de la vie 🙂

Share

À propos de l'auteur

Ça risque de vous étonner, mais je suis de nature plutôt paresseuse et gourmande, et le sport ce n'est pas mon truc. Pourtant, j'ai réussi à maintenir une ligne sexy et à sculpter mon corps. Je partage avec vous ce que j'ai pu apprendre au cours des dernières années.
Top