La musculation quand on est malade : bonne ou mauvaise idée ?

musculation en étant maladePeut-on s’entrainer quand on est malade ?

La salle de musculation quand on est malade, bonne ou mauvaise idée ?

Il est 7h du matin, le réveil sonne… 

Et là c’est le drame :

Vous avez mal à la tête, le nez bouché, mal à la gorge…

Vous avez chopé un coup de froid la veille et vous voilà dans un piteux état…

Et là, vous faites face à un dilemme :

Dois-je aller m’entrainer ou bien dois-je rester chez moi me reposer ?

« Si je loupe une séance ça ne va pas le faire, il faut que je me motive pour y aller malgré mon état. Mais est-ce vraiment une bonne idée d’aller fournir un effort intense alors que je suis dans cet état ? Je ne sais pas quoi faire… »

Ce questionnement, on l’a tous eu à un moment ou à un autre.

Dans les lignes qui suivent, nous allons y répondre de manière simple et concise.

Pour commencer, ayez en tête vos objectifs long terme :

Progresser dans vos entrainements pour atteindre le physique de vos rêves.

Et qui dit progression dans vos entrainement dit capacité à vous donner à fond à chaque entrainement.

C’est là qu’intervient le premier problème de la musculation quand on est malade :

Vous n’allez pas être en forme, et donc vous n’allez pas pouvoir vous pousser à fond pour atteindre vos objectifs.

La semaine dernière vous aviez effectué 6 répétitions à 90 kilos au développé couché et cette semaine vous avez prévu de monter le poids à 92,5 kilos ? Il y a de fortes chances pour que dans votre état, vous arriviez à peine à faire une ou deux répétitions.

Idem pour les autres exercices clés.

grippe et musculationQuand vous avez chopé une maladie qui vous colle au lit pour la journée, vous êtes complètement drainé de votre énergie.

Ce n’est pas comparable à un entrainement suite à une nuit où vous avez mal dormi.

Quand vous êtes malade, vous avez de la fièvre, vous avez mal à la tête, bref vous êtes KO.

Et dans cet état il y a de fortes chances pour que vous soyez incapable de vraiment vous donner pendant l’entrainement.

Mais ce n’est pas le problème principal de la pratique de la musculation quand on est malade…

Comme vous l’avez compris, pour atteindre vos objectifs long terme, vous devez être apte à aller vous entrainer plusieurs fois chaque semaine, et ce sur plusieurs mois ou plusieurs années.

Quand vous êtes malade, votre objectif principal devrait être de vous rétablir aussi rapidement que possible. Afin de pouvoir vous remettre à vous entrainer sérieusement, à fond et en exploitant le maximum de vos capacités.

Or…

Aller vous entrainer quand vous venez de tomber malade risque d’empirer les choses :

gastro musculationIl faut savoir que quand vous fournissez un effort physique intense, vous affaiblissez temporairement votre système immunitaire.

Un entrainement intense draine votre énergie et vous affaiblit temporairement.

Or, quand vous êtes malade, votre système immunitaire est déjà à plat, car votre corps essaie par tous les moyens de se battre contre la maladie.

Cela pose deux problèmes :

Vous vous exposez à de nouvelles infections : vos systèmes de défenses sont complètement à plat et ne peuvent vous protéger. Le risque de nouvelles infections est encore plus grand quand vous êtes à la salle de sport, où il y a très probablement bien plus de bactéries étrangères et nocives que chez vous.

Vous prolongez la maladie : vous êtes malade, et donc votre corps a besoin d’autant d’énergie que possible pour contrer la maladie. Plus vous dépensez d’énergie dans un entrainement intense, moins votre système immunitaire aura d’énergie disponible pour lutter contre le virus.
Le résultat ? Une maladie qui aurait pu seulement durer une journée, mais qui s’étend sur plusieurs jours voire plusieurs semaines…

Fournir un effort intense quand on est malade est donc fortement déconseillé.

Vous devez garder en tête vos objectifs : progresser dans vos entrainements pour atteindre le physique de vos rêves.

Et pour ce faire, vous devez être pouvoir vous entrainer sérieusement plusieurs jours par semaine pendant plusieurs mois.

Or, si vous allez vous entrainer pendant que vous êtes malade, vous risquez de ne pas être capable d’aller vous entrainer la ou les semaines qui vont suivre.

musculation quand on est maladePréférez donc vous reposer afin de récupérer le plus vite possible.

Une fois que vous aurez récupéré, vous pourrez poursuivre vos séances en vous donnant à fond et en progressant réellement.

Maintenant, pour que vous puissiez passer à la vitesse supérieure et obtenir des résultats rapidement, vous devez savoir où vous en êtes.

Car suivant que vous appartenez à une catégorie de personnes ou à une autre (suivant le sexe, l’âge, la morphologie…), vous ne devrez pas travailler de la même façon.

C’est pourquoi nous vous avons préparé un petit questionnaire à remplir pour que vous puissiez identifier quels sont les points que vous avez à travailler.

C’est tout simple : vous cliquez sur les cases qui vous correspondent le plus, et vous découvrez les points que vous devez travailler en priorité pour atteindre vos objectifs.

Tout est là :

Quel est mon type de physique et comment progresser rapidement ?

Une fois que vous saurez par où commencer, vous pourrez passer à l’action pour de bon…

Pour un corps attirant et sexy, tout en profitant de la vie 🙂

Share

À propos de l'auteur

De nature motivée et efficace, je partage avec vous ce que j'ai appris au cours de mes années de fitness et musculation. Comme la plupart des gens, je pensais que pour se sculpter un corps de rêve, il fallait se rendre à la salle 6j/7. Or, il n'en est rien. Je vous livre sur FeelShaped mes stratégies et mes astuces pour progresser efficacement.
Top