Protéines en poudre : les compléments alimentaires phares ?

musculation-femme-protéine

Les protéines en poudre sont-elles des produits dopants ?

Ou de simples compléments alimentaires ?

Les protéines en poudre sont-elles sans danger ?

Quels types de protéines en poudre doit-on choisir ?

Lorsqu’il s’agit de compléments alimentaires, on peut très vite se perdre.

Cet article va vous aider à répondre à vos interrogations et vous aiguiller sur vos choix de compléments alimentaires.

Mais avant ça, faisons un petit « throwback » pour situer le contexte.

Le marché des compléments alimentaires vit un véritable boom depuis quelques années.

À l’époque, quand on évoquait le mot protéine en poudre, on pensait forcément au bodybuilder dopé jusqu’à la moelle.

Maintenant, la réalité est devenue autre chose : musculation et fitness sont en vogue.

Résultat des courses : monsieur tout le monde est devenu le meilleur client pour les protéines en poudre.

Mais pourquoi tant d’engouement soudain pour les protéines en poudre ?

Quel est l’intérêt des protéines en poudre par rapport aux protéines issues de la nutrition ?

Avant de répondre à cette question, mettons les points sur les i une bonne fois pour toute :

Les protéines en poudre n’ont absolument rien à vous apporter de plus que ce que vous pouvez avoir avec de la vraie nourriture.

Le principal avantage de consommer des protéines en poudre est leur disponibilité.

Entre ce qu’implique la préparation d’un filet de dinde et la préparation d’un shaker de protéines.

Il n’y a aucun doute possible, consommer des protéines en poudre est le choix de la rapidité.

Vous allez probablement me dire que ça ne vaut pas le coup de gagner 15 ou 20 min tout au plus…musculation-femme

Mais pensez-y un petit moment :

Vous êtes un businessman ou une working girl très occupée mais qui veut prendre soin de son corps.

Du coup, je ne pense pas que vous ayez beaucoup de temps à consacrer à la cuisine.

Garder un shaker de protéines sous le coude pour maintenir un flux d’acides aminés dans le sang devient enfin réalisable.

Vous pouvez donc gérer à la fois votre vie professionnelle et votre vie personnelle (sportive).

D’autant plus qu’il y a certains moments où votre nourriture doit absolument être prête comme par exemple en post workout.

Maintenant que j’ai transmis l’idée principale, revenons sur une inexactitude que j’ai délibérément dite.

Les protéines en poudres ont bel et bien quelque chose de plus à vous apporter que les protéines normales.

Pas toutes pour être précis, certains types uniquement.

« Bon, je n’arrive plus à suivre, que veut-il dire à la fin ? »

Pour vous répondre, le terme protéines en poudre est un terme générique, un peu comme si je vous parlais d’alcool (vodka, whisky, tequila, gin, etc…).
Et même dans les types d’alcools, il existe plusieurs qualités différentes en fonction de plusieurs paramètres.

Eh bien là, c’est exactement la même chose pour les protéines en poudre.

Bon allez je crache le morceau, je vous ai assez fait attendre comme ça 😉

Les protéines en poudre sont soumises à un procédé industriel faisant en sorte que votre corps les assimile plus rapidement.

(Logique, puisque vous n’avez pas à les mâcher ni avec vos dents ni votre estomac)

Ça ne s’arrête pas là, certaines protéines en poudre sont enrichies en acide aminés et ont donc un aminogramme plus intéressant que les protéines normales.

Et par intéressant, je veux dire qu’il est difficile de trouver une source de protéines normale ayant le même aminogramme.

D’autant plus qu’elles sont généralement appauvries en sucre et en graisse pour pouvoir être assimilées de manière optimale.

Malheureusement, tout ce que je vous raconte dépend du type de protéines et de leur qualité, ce qui nous amène à la question suivante :

Quels types de protéines en poudre doit-on choisir ?

Il n’y a pas vraiment de réponses précises à cette question, mais je vais essayer de répondre :

Ça dépend de votre objectif, du moment d’utilisation et de votre budget.

Je vais vous présenter les principaux types de protéines qu’on retrouve dans le commerce ou dans le monde du bodybuilding/fitness.

• La protéine d’œufs :

La protéine d’œufs a été longtemps considérée comme l’as des protéines en poudre.

Elle possède un excellent ratio d’acides aminés essentiels sur acides aminés non essentiels.protéine-œufs

La protéine d’œufs a une mauvaise réputation car on dit qu’elle affecte le niveau de cholestérol dans le sang.

Plusieurs études suggèrent qu’une consommation modérée serait plutôt bénéfique pour le cœur.

Pour éviter tout risque, il vaudrait mieux opter pour une protéine en poudre à base de blanc d’œufs.

La protéine d’œufs peut causer également quelques soucis intestinaux et de ballonnements.

Si vous êtes sujet à ce genre de problèmes, réfléchissez-y un petit moment avant de vous lancer dans le projet :p .

• La protéine de Soja :

Contrairement à ce que les vendeurs de compléments alimentaires à base de lait laissent croire, la protéine de soja est une protéine d’excellente qualité (au niveau du profil d’acides aminés).

Elle est également très pauvre en glucides et en lipides, la rendant très intéressante.

Cependant, son aminogramme n’est pas aussi bon que celui issu de protéines de lait.

Si vous ne pouvez pas consommer de protéines de petit lait (par conviction pour la cause animale ou par nécessité), vous pouvez vous tourner vers la protéine de Soja qui semble être un excellent compromis.

• Caséinate de calcium :

La caséinate de calcium est une protéine de lait séchée par atomisation, elle est obtenue à partir de lait écrémé.

(L’atomisation est une méthode qui consiste à déshydrater un liquide pour obtenir une poudre)musculation-caséine

Elle possède une très haute teneur en acide aminés, plus élevée que celle de l’isolat de lactosérum et de soja.

La caséinate de calcium peut également améliorer la digestion d’autres protéines en prolongeant le temps qu’elles passent dans l’intestin.

C’est pourquoi vous trouverez parfois dans le marché un mix caséine/whey.

Si vous devez jeûner ou que vous devez voyager sans pouvoir manger, la caséine est votre meilleur ami vue sa lenteur d’absorption.

• Caséine micellaire :

La caséine micellaire dispose de toutes les qualités de la caséinate de calcium, elle va même jusqu’à les surpasser.

La caséine micellaire possède un excellent profil en acides aminés et est particulièrement riche en acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA).

Ce qui fait d’elle une caséinate de calcium de meilleure qualité mais à un prix plus coûteux que cette dernière.

La différence de prix n’est pas très énorme entre les deux, c’est pourquoi je vous conseille d’investir dans la caséine micellaire.

• Concentrât de Whey :

La whey protéine est la protéine la plus vendue dans le domaine du bodybuilding/fitness.

La whey est une excellente source d »acides aminés essentiels et contient l’une des plus fortes proportions en BCAAs dans le marché des protéines en poudre.

Cependant, la whey protéine est sujet de manipulation de la part des vendeurs de compléments.

musculation-femme-protéine-wheyPour comprendre ces manipulations et mensonges par omission, on va s’intéresser au procédé de fabrication de la whey.

Suite à la coagulation du lait cru, on obtient d’une part du fromage et d’une autre part le petit lait (ou lactosérum).

Ce lactosérum va être atomisé et donc déshydraté pour ensuite suivre plusieurs procédés chimiques ou/et mécaniques comme la filtration, la pasteurisation, l’extraction liq/liq ou liq/solide, etc…

Une fois ré enrichi en vitamines et minéraux, c’est là qu’on peut prétendre avoir de la whey.

« Mais quel est donc le problème ? »

Jusque-là aucun,  mais il faut être conscient que le lactosérum est sous-produit de l’industrie du fromage, en quelque sorte un déchet recyclé de cette industrie.

On dit donc que la whey est fromagère.

Il s’agit de la whey la plus répandue et la moins chère de l’industrie.

La whey peut également être d’origine laitière, c’est-à-dire qu’elle est directement fabriquée à partir du lait.

Sans rentrer dans les détails, il est évident que la whey laitière sera de meilleure qualité et provoquera une meilleure réponse anabolique à la prise de votre shaker post-workout par exemple.

Elle est également plus chère et aussi rare à trouver car cette mention n’est en aucun cas inscrite sur la boite que vous achetez.

« Alors comment choisir ma whey ? »

De préférence une laitière dont le procédé de filtration est à froid, ce qui permet de ne pas altérer la whey.

Cherchez toujours à creuser un peu, que ce soit en posant des questions sur des forums ou directement au fournisseur.

• Isolat de Whey :

L’isolat de whey est une sorte de whey mieux filtrée (ultra filtré) et qui par conséquent, contient moins de sucre et donc de lactose (quasi delactosé) et de lipides.

L’isolat de whey dispose d’un pourcentage plus élevé en protéines que les concentrats de whey.

La teneur en protéines moyenne de l’isolat de whey se situe entre 85 et 90 %.

Elle est également plus chère et d’autant plus s’il s’agit d’isolat de whey laitière.

• Hydrolysat de Whey :

L’hydrolysat de whey est une protéine dont les liaisons peptidiques des acides aminés ont été coupées pour former des chaines plus courtes, facilitant ainsi leur absorption.

Il s’agit de la « meilleure » protéine disponible sur le marché, sa teneur atteint les 90%.

Vous l’aurez compris, le prix de l’hydrolysat correspond à 2 à 3 fois le prix du concentrat.

Mais est-ce que c’est justifié pour autant ?optimum-nutrition-platinum-hydrowhey

La réponse est oui si vous avez les moyens, la réponse également est non si vous ne voulez pas vous faire avoir.

Comme on a vu précédemment, le but de l’hydrolysat est d’avoir des acides aminés directement pour mieux les absorber.

On s’attend donc à voir pour 100 g de poudre 100 g ou 100% d’hydrolysat.

Or ce n’est pas le cas, l’hydrolysation n’est pas à 100% mais de quelques % uniquement.

Les fabricants semblent « oublier » de préciser le % d’hydrolysats sur l’étiquette de la boite.

« Eh oui les salauds… » Je me suis dit exactement la même chose que vous.

Il est quand même intéressant de consommer de l’hydrolysat si vous avez énormément de moyens.

Bon résumons donc ce qu’on a vu jusque-là :

Les protéines animales sont plus intéressantes que les protéines végétales lorsqu’on veut construire du muscle.

Chaque protéine dispose d’un profil d’acides aminés différent, c’est pourquoi il est intéressant de mixer les sources de protéines.

Il faut également peser le rapport qualité prix et l’état de votre porte-monnaie pour pouvoir choisir ce qu’il vous faut.

Mais est-ce que toutes ces poudres sont sans danger ?

Sans preuves scientifiques concrètes, on ne peut pas affirmer que les protéines en poudre sont dangereuses pour la santé.

Mais il existe plusieurs facteurs qui pourraient être susceptibles de causer des problèmes.

Certaines whey contiennent des molécules qui pourraient être cancérigènes comme le sucralose, l’aspartame ou d’autres additifs.

Il s’agit d’hypothèses qui ne sont en aucun cas appuyées par des preuves scientifiques, et donc jusqu’à preuve du contraire, les protéines en poudre sont sans danger.

(Je vous rappelle que votre saucisson est également censé être cancérigène, donc si on se base sur le conditionnel, on finira par ne s’alimenter qu’avec de l’eau en bouteille (et encore… les bouteilles en plastique sont également suspectées) pour éviter les cancers).protéine-naturel

Ceci dit, il est possible que les protéines soient altérées lors du processus de déshydratation donnant ainsi une protéine dénaturée augmentant le risque de cancer.

(Bien évidemment, j’ai pris un énorme raccourci pour bien vous expliquer les enjeux mais là, il s’agit d’un risque qu’on ne peut ignorer)

Malheureusement, il nous est impossible de déterminer si la protéine a été traitée correctement, c’est pourquoi il vaut mieux miser sur des marques qui ont l’air sûres et les plus transparentes possibles.

Un dernier point à citer est la contamination de la whey en GMPs (GlycoMacroPeptides).

Les GMPs seraient des molécules toxiques qui ont été interdites dans le lait destiné aux bébés.
Or l’interdiction n’a pas été étendue pour les adultes.

En fonction de chaque marque, vous trouvez un % de GMPs dans votre whey mis à part si vous optez pour une whey laitière qui en est dépourvue.

Je vous conseille donc de vous méfier des whey à prix dérisoires, il vous faut exiger la teneur de GMPs de votre whey et acheter la moins contaminée possible faute de moyens.

Comme vous avez pu le constater, il existe une multitude de protéines en poudre.

(J’ai également omis de citer des marques car je n’incite en aucun cas à consommer telle ou telle marque mais uniquement à informer le public)

Chacune disposant de sa spécificité, de ses avantages et de ses inconvénients.

Il faut savoir bien se renseigner et connaitre les petits détails que les vendeurs vous cachent.
Sans quoi, vous risquez votre santé et vous perdez inutilement de l’argent.

Vous disposez maintenant du savoir.

Faites-en bon usage.

Maintenant, pour que vous puissiez passer à la vitesse supérieure et obtenir des résultats rapidement, vous devez savoir où vous en êtes.

Car suivant que vous appartenez à une catégorie de personnes ou à une autre (suivant le sexe, l’âge, la morphologie…), vous ne devrez pas travailler de la même façon.

C’est pourquoi nous vous avons préparé un petit questionnaire à remplir pour que vous puissiez identifier quels sont les points que vous avez à travailler.

C’est tout simple : vous cliquez sur les cases qui vous correspondent le plus, et vous découvrez les points que vous devez travailler en priorité pour atteindre vos objectifs.

Tout est là :

Quel est mon type de physique et comment progresser rapidement ?

Une fois que vous saurez par où commencer, vous pourrez passer à l’action pour de bon…

Pour un corps attirant et sexy, tout en profitant de la vie 🙂

Share

À propos de l'auteur

Passionné de musculation, je la pratique plusieurs fois par semaine depuis plus de 7 ans. C'est avec plaisir que je partage avec vous tout ce que j'ai pu apprendre au cours de mon parcours.
Top